L’agilité créative ou la créativité agile…

L’agilité créative ou la créativité agile…

« La vie ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie »
Sénèque

Les termes d’agilité et de créativité sont souvent employés dans les Organisations mais il me semble assez rarement ensemble alors que leur nature est très proche. L’agilité et la créativité, en tant que démarche et posture, sont en effet complémentaires et essentielles dans notre environnement instable. Dans cet article, nous nous concentrerons sur la posture.

La créativité quant à elle est « la capacité à réaliser une production (une idée, un objet, une composition, etc.) à la fois nouvelle, originale (c’est-à-dire différente de ce qui existe) et adaptée au contexte et aux contraintes de l’environnement dans lequel la production s’exprime » Todd Lubart, Professeur en Psychologie Université Paris Descartes.

Réagir vite et de manière flexible et adaptée au contexte et aux contraintes de l’environnement, en proposant une production nouvelle et originale…voilà comment nous pourrions définir l’agilité créative ou la créativité agile.

Pour aller un peu plus loin, sur ces notions,  je vous propose ce schéma inspiré du « Creative Change Model- A system approach » Puccio, Murdock and Mance (2005).

L’agilité et la créativité des individus, interagissant en intelligence collective dans leur écosystème, génèrent de la valeur pour l’externe (nouveaux produits, services, etc) ainsi que pour l’interne (nouveaux modes de fonctionnement, développement des soft skills, etc).

Cette nouvelle valeur créée engendre à son tour un changement créatif sur l’écosystème organisationnel et les individus qui le composent et vient le faire évoluer de manière vertueuse.

Un écosystème génératif alliant agilité et créativité

Un des exemples marquants d’un écosystème génératif alliant agilité et créativité est la CAMIF. En 2008, cette entreprise datant de 1947 est passée de mode et criblée de dettes. Emery Jacquillat reprend l’entreprise en main en 2009. Il s’efforce dans un premier temps de lui redonner du sens par un projet à impact positif autour du « Made in France ». Cela crée un nouvel état d’esprit agile et créatif au sein de l’écosystème de l’entreprise. Les modes de fonctionnement évoluent.  L’entreprise crée de la valeur en transformant par exemple des produits usagés pour élaborer de nouvelles gammes. Cette nouvelle approche modifie les pratiques des fabricants et des collaborateurs. Fort de ces changements créatifs, la CAMIF met en place en 2015 une nouvelle gouvernance et redéfinit sa mission, faisant évoluer ainsi de manière pérenne son écosystème organisationnel.

La créativité a besoin d’un cadre propice pour s’exprimer. L’agilité lui apporte ce cadre à deux niveaux :

  • Organisationnel : Un cadre porteur de sens et inspirant grâce à une Raison d’Etre, des rôles clairs et autonomes sur la base de leurs redevabilités, des rituels opérationnels efficaces libérant ainsi du temps pour les réflexions créatives,
  • Relationnel : de la confiance, une communication efficace, des interactions bienveillantes et constructives,

De son côté, l’agilité fait sens si elle permet aux individus de s’améliorer de manière continue dans un contexte donné, d’être dans une dynamique constructive pour soi et les autres et de générer de la valeur. Attention néanmoins à ne pas confondre agilité et réactivité.

La créativité apporte à l’agilité une dimension émotionnelle dans les relations humaines ainsi que dans ce qui est produit par l’Organisation, de l’énergie et de la nouveauté tout en laissant le temps à l’émergence, venant ainsi éviter l’écueil de la réactivité.

L’alliance des deux nous fait évoluer vers une Culture et une structure fluide et vibrante qui évolue en continu au bénéfice de l’ensemble de l’écosystème organisationnel.

Alors, vous choisissez quoi ? Agilité créative ou créativité agile ? 

Yvane Piolet
Consultant and facilitator